15 visiteurs en ligne

289175 consultations
d'articles depuis
le 2 mars 2006
Syndiquer ce site (xml)Syndiquer ce site (rss)

Sciences & Nature sur votre téléphone
RUBRIQUES
A LA UNE
NATURE
ENERGIES
CLIMAT
SCIENCES
SANTÉ
POLITIQUE
LES REPORTAGES
MANIFESTATIONS
DES LIVRES
PHOTOS NATURE
FRÉQUENCE TERRE
RECHERCHE


3 mots clefs max
séparés d'un espace

Tous les Articles
Le Plan du Site
Sciences&Nature
L'ASSOCIATION
NEWS LETTER
CONTACT
LE FORUM DE S&N
Sur la Toile
La web-radio nature
Infos environnement, musiques du monde !

Ligue ROC
présidée par
Hubert Reeves

Préservation de la faune sauvage
et
Biodiversité 2007
Site citoyen pour la démocratie participative â l'initiative d'Hubert Reeves

Association de protection des espèces menacées

L'Annuaire
des Sites Nature
Tous les sites Nature

Demain la Terre
Demain, la Terre...

Info-Nature

logo lamoooche annuaire rss

Les articles sont libres d'accès mais sont protégés par les lois sur le Copyright.

Vous souhaitez être informé dès la publication de nouveaux articles ?

Inscrivez vous â la NEWS LETTER de Sciences&Nature.

04/04/2007 - Réchauffement climatique : risques majeurs sur certains écosystèmes.
Cet article a été consulté 1639 fois.
Certains écosystèmes sont particulièrement vulnérables â l'évolution du climat du fait de leur capacité d'adaptation limitée et risquent de subir des dommages considérables et irréversibles. C'est en substance ce qu'annonce le GIEC dans son rapport â propos des systèmes naturels tels que les glaciers, les récifs coralliens et les atolls, les mangroves, les forêts boréales et tropicales, les écosystèmes polaires et alpins, les prairies humides et les pâturages naturels résiduels.

Changement de température, de régime de pluie, de salinité des eaux, des caractéristiques physicochimique (pH) des océans, autant de bouleversements qui, venant s'ajouter â la pression démographique de l'humanité , accentueront les risques d'extinction auxquels sont déjâ exposées un certain nombre d'espèces plus vulnérables. Une évolution qui va accélérer l'érosion de la biodiversité. Le GIEC considère comme établi que l'ampleur géographique des dommages ou des pertes et le nombre des systèmes affectés augmenteront proportionnellement â l'ampleur et â la rapidité du changement climatique.

Le cas du corail est emblématique.
Particulièrement sensibles â la dégradation de leur milieu, 70% des récifs sont considérés comme menacés (25%), dans un état critique (25%) ou détruits de façon quasi-irrémédiable (20%). A la fois nourriture, abris, protecteurs des côtes, les coraux jouent un rôle majeur dont dépend toute une chaîne d'invertébrés et les espèces qui s'en nourrissent.
Le réchauffement des océans et leur acidification (1) participent â ralentir encore la régénérescence des récifs déjâ très lente, que la multiplication des catastrophes naturelles (cyclones, tsunamisà) fragilise de plus en plus.



Ces changements profonds du climat mondial devraient donc affecter l'ensemble des espèces vivantes sur la planète, mettant particulièrement en péril celles pour lesquelles ils seront trop rapides, déplaçant trop vite leur aire biologique, ou modifiant trop radicalement les conditions de celle qu'elles ne pourront quitter.

(1) L'acidification des océans menace la production de moules et d'huîtres - Fréquence Terre
Sources : Dossiers Greenfacts

                O. FRIGOUT

Il y a aucun commentaire pour cet article.

ROMAN S&N
PUBLICITÉ

Votre publicité ici ?

| HAUT | ACCUEIL | CONTACT | NEWS LETTER | CONTACT |
Copyright 2005 - 2008 sciencesetnature.org - Tout droit réservé