3 visiteurs en ligne

123828 consultations
d'articles depuis
le 2 mars 2006
Syndiquer ce site (xml)Syndiquer ce site (rss)

Sciences & Nature sur votre téléphone
RUBRIQUES
A LA UNE
NATURE
ENERGIES
CLIMAT
SCIENCES
SANTÉ
POLITIQUE
LES REPORTAGES
MANIFESTATIONS
DES LIVRES
PHOTOS NATURE
FRÉQUENCE TERRE
RECHERCHE


3 mots clefs max
séparés d'un espace

Tous les Articles
Le Plan du Site
Sciences&Nature
L'ASSOCIATION
NEWS LETTER
CONTACT
LE FORUM DE S&N
Sur la Toile
La web-radio nature
Infos environnement, musiques du monde !

Ligue ROC
présidée par
Hubert Reeves

Préservation de la faune sauvage
et
Biodiversité 2007
Site citoyen pour la démocratie participative â l'initiative d'Hubert Reeves

allié pour la planète

Association de protection des espèces menacées

L'Annuaire
des Sites Nature
Tous les sites Nature

Demain la Terre
Demain, la Terre...

Info-Nature

logo lamoooche annuaire rss

EDITORIAL - Samedi 30 Juin 2007
Développement durable.
Ces deux mots ne sont-il pas, en terme écologique, contradictoire ? Sauf â considérer un développement qui ne serait pas synonyme de croissance (économique, démographique...), le développement des sociétés humaines et donc de notre espèce ne peut se faire sans porter atteinte â la biodiversité. Le règne vivant est interdépendant parce que chaque espèce est en lutte pour se maintenir et progresser sur le territoire oâ elle se trouve, une compétition qui est régulée par les équilibres biologiques. Chasseurs et proies, notions de territoire et comportement sociaux, cycles climatiques, consanguinité, autant de facteurs qui évitent qu'une espèce s'impose au détriment des autres et qui ont permis â la vie d'être diverse et complémentaire. Le cas de l'humanité sort de ce cadre,
Labeur de toute une vie. Merci.
La photo du mois. - Toutes les photos
pour le moment, même si elle a su inventer le concept de guerre, un concept qui pourrait, dans les années â venir, dépasser les intérêts politiques qui jusqu'alors le justifiaient, pour devenir le moyen pour beaucoup de nations de subvenir â ses besoins. Les pénuries en eau, en nourriture, et en certaines formes d'énergies - qui pour ces dernières ont souvent, de façon implicite, contribuées â de nombreux conflits ? vont inévitablement jeter une partie de la planète dans une guerre sans merci. La régulation naturelle s'appliquerait alors â l'Homme comme elle s'est appliquée aux autres espèces, mais â une telle échelle que l'avenir reste incertain. La nature reprendrait alors ses droits et la vie pourrait éclore de nouveau.
Le développement durable est un concept sans avenir écologique, mais peut-être technologiquement viable. Une humanité déconnectée de la nature, ayant réussi â produire de façon synthétique tout ce dont elle a besoin pour vivre n'est pas forcement une utopie. Elle ne laisse pas de place â la nostalgie des grands espaces naturelles et â la vie sauvage, mais est peut-être au bout du compte la seule issue de l'humanité. En tous les cas, c'est ce qu'enseigne l'avenir, car notre planète bleue reste un havre en sursis, condamnée â court terme astronomique, par la mort de son étoile. L'humanité est née de la nature, elle doit la préserver le temps de parvenir â son émancipation, si toutefois celle-ci est possible. Fermer l'édito

Olivier FRIGOUT - Rédacteur en Chef.

LE REPORTAGE DU MOIS
à« Montée des eaux : les Pays-Bas anticipent. à», par Yoann Ségalen.

Marqués par de nombreuses inondations au cours de leur histoire, les Pays-Bas ont constamment lutté pour se préserver des eaux, devenant ainsi l'un des pays les plus avancés en matière de prévention des risques dans ce domaine. Avec l'achèvement du plan Delta en 1997, l'un des projets de génie hydraulique les plus révolutionnaires jamais réalisé au monde, la Hollande croyait s'être mis â l'abri pour quelques temps des assauts de la mer du nord, mais c'était sans compter sur les effets du réchauffement climatique et la montée du niveau des océans. Lire la suite

A quelques kilomètres seulement de la mer du nord, Rotterdam est particulièrement concernée par la montée du niveau de la mer - © Yoann Ségalen
A LA UNE : LES DERNIERS ARTICLES PUBLIÉS. COMMUNIQUÉS DE PRESSE & ÉVÈNEMENTS.
2007 s'annonce intense en terme de cyclone ! - 11/06/2007
O. FRIGOUT- Rubrique : climat
2006 s'est révélé être une année plutôt calme en terme d'ouragans dans l'atlantique nord. Pourtant, les prévisions de la célèbre National Oceanic and Atmosphéric Administration (NOAA) étaient pessimistes, annonçant un grand nombre de tempêtes tropicales dont l'intensité devait, pour un certain nombre d'entre-elles, être majeure. Comme nous allons le voir, le phénomène météorologique qui a conduit â ce calme relatif devrait conduire pour 2007 â une amplification des phénomènes météorologiques......Lire la suite.
Crédit : Copyright © NOAA
Rencontre : Les vautours des Causses lozériens. - 11/06/2007
O. FRIGOUT- Rubrique : nature
J'étais il y a quelques jours sur un sentier â flanc de falaises dans les gorges du Tarn, parti â la rencontre des oiseaux les plus impressionnants vivants en liberté sur notre territoire : les vautours.
Les traces les plus anciennes de la présence des vautours sur les Causses lozériens remontent â plus de 70.000 ans. Ils y étaient également présents â l'époque des menhirs et des dolmens, comme en témoigne une flâ»te taillée dans un os de vautour contemporaine de cette période, et jusqu'en......Lire la suite.

Crédit : © Olivier FRIGOUT
Réchauffement climatique : Le Groenland fond 2 fois plus vite que prévu. - 02/05/2007
O. FRIGOUT- Rubrique : climat
C'est ce qu viennent de montrer des chercheurs du Laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement (LGGE (1), Grenoble) et de l'Université catholique de Louvain (Belgique) en s'appuyant sur une nouvelle évaluation de données satellitaires et sur des modélisations climatiques régionales. Leurs travaux, paru dans la revue Geophysical Research Letters, permettent de réévaluer â la hausse la surface du Groenland touchée par la fonte au moins un jour par an, estimant qu'entre 1979 et......Lire la suite.
Fertiliser les océans : la fin d'une utopie ? - 30/04/2007
O. FRIGOUT- Rubrique : sciences
Face au réchauffement climatique, toutes les voies permettant de capturer et de piéger le CO2 sont explorées, comme celle qui consisterait â accroître artificiellement les populations de phytoplancton dans certaines régions océaniques par apport de Fer. Une technique qui vient de prendre du à« plomb à» dans l'aile avec la parution dans la revue Nature ce 26 avril des résultats d'une campagne océanographique baptisée KEOPS (1) qui s'est déroulée début 2005 au voisinage des îles Kerguelen dans......Lire la suite.
Floraison du phytoplancton au large de l`Islande.
Tchernobyl, retour sur un désastre. - 18/04/2007
O. FRIGOUT- Rubrique : lecture
Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait. Cet à« accident industriel à» sans précédent, qui allait être le point de départ du processus d'éclatement de l'Union soviétique, est encore l'objet d'évaluations controversées.
Depuis la France, nous nous souvenons du nuage qui n'avait pas franchi les frontières, nous supposons la contamination de nos sols, qu'il a bien fallu admettre, comme appartenant au passé, et nous portons sur les territoires......Lire la suite.

Crédit : © Igor Kostin / Sygma / Corbis
IL EST TEMPS DE S'ENGAGER POUR LA PLANETE ! Avec la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, et l'ADEME
Fondation Nicolas Hulot, pour la Nature et l'Homme. Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie.
ROMAN S&N
PUBLICITÉ

Votre publicité ici ?

| HAUT | ACCUEIL | CONTACT | NEWS LETTER | CONTACT |
Copyright 2005 - 2007 sciencesetnature.org - Tout droit réservé