2 visiteurs en ligne

109087 consultations
d'articles depuis
le 2 mars 2006
Syndiquer ce site (xml)Syndiquer ce site (rss)

Sciences & Nature sur votre téléphone
RUBRIQUES
A LA UNE
NATURE
ENERGIES
CLIMAT
SCIENCES
SANTÉ
POLITIQUE
LES REPORTAGES
MANIFESTATIONS
DES LIVRES
PHOTOS NATURE
FRÉQUENCE TERRE
RECHERCHE


3 mots clefs max
séparés d'un espace

Tous les Articles
Le Plan du Site
Sciences&Nature
L'ASSOCIATION
NEWS LETTER
CONTACT
LE FORUM DE S&N
Sur la Toile
La web-radio nature
Infos environnement, musiques du monde !

Ligue ROC
présidée par
Hubert Reeves

Préservation de la faune sauvage
et
Biodiversité 2007
Site citoyen pour la démocratie participative â l'initiative d'Hubert Reeves

allié pour la planète

Association de protection des espèces menacées

L'Annuaire
des Sites Nature
Tous les sites Nature

Demain la Terre
Demain, la Terre...

Info-Nature

logo lamoooche annuaire rss

Les articles sont libres d'accès mais sont protégés par les lois sur le Copyright.

Vous souhaitez être informé dès la publication de nouveaux articles ?

Inscrivez vous â la NEWS LETTER de Sciences&Nature.

24/04/2007 - L'Association Française des Etablissements Publics de Bassin demande un moratoire européen sur la pêche de l'anguille.
Cet article a été consulté 762 fois.
Communiqué de presse :
Le moratoire vise une diminution immédiate de la pression qui s'exerce sur l'anguille européenne (Anguilla anguilla), dont la population n'est plus aujourd'hui en état de supporter une exploitation.
La pêche ne pouvant pas être reconnue comme seul facteur explicatif de la situation, il s'agit de se donner le temps de mettre en place une politique plus globale de restauration de l'espèce et de ses milieux de vie.
L'objectif est de reconstituer le stock d'anguilles, a minima dans ses limites de sécurité biologique, et â terme d'atteindre un niveau permettant de nouveau une exploitation halieutique.
La situation de l'anguille est alarmante. En déclin dans l'Europe du nord dès le milieu du XXème siècle, le stock s'est effondré en France dans les années 1980. Les experts considèrent qu'il est aujourd'hui en dehors de ses limites de sécurité biologique. Si les facteurs de la disparition de l'anguille sont aujourd'hui identifiés, le poids réel de chacun d'entre eux est encore inconnu.
Une grande partie des habitats (marais, fossésà) a disparu sous la pression de l'urbanisation et de l'agriculture. Lorsque ces habitats existent encore, leur accès est souvent rendu difficile par des obstacles (barrages, moulinsà) et leur qualité est altérée par la présence de micropolluants (métaux lourds, composés organiques, pesticides).
Des études récentes montrent que l'espèce est particulièrement sensible â ces matières toxiques. Les anguilles subissent aussi des mortalités directes (par la pêche des alevins, des juvéniles et des adultes), mais également lorsqu'elles doivent franchir certaines installations industrielles (turbines hydroélectriques, circuits de refroidissementà).
Il conviendrait d'agir dès â présent sur la totalité de ces facteurs. Mais en l'état actuel des possibilités, seule l'interdiction de la pêche peut apporter une réponse immédiate.


Néanmoins, il ne faut pas s'attendre â ce qu'un moratoire sur la pêche suffise â reconstituer le stock â un niveau suffisant. Il est illusoire d'espérer rétablir la situation sans une véritable politique de restauration des milieux, dont les résultats ne pourront apparaître qu'â plus long terme. Interdire la pêche permettra seulement de gagner du temps en ralentissant le déclin de la population.
La sauvegarde de l'anguille ne peut s'envisager sans mesurer et prendre en compte les impacts économiques et sociaux. N'oublions pas que 25 000 européens tirent un revenu de la pêche de l'anguille. Il serait injuste de faire peser sur la seule filière pêche la réparation de dégâts causés par un pan beaucoup plus large de la société.
La population d'anguilles étant commune â l'ensemble des pays de l'Europe, la solution ne pourra venir que d'une règle de gestion communautaire. Le règlement prévu par la commission européenne permettra t'il vraiment de répondre â l'urgence du moment sans adopter un moratoire sur la pêche ?

                Association Française des Etablissements Publics de Bassin

Il y a aucun commentaire pour cet article.

ROMAN S&N
PUBLICITÉ

Votre publicité ici ?

| HAUT | ACCUEIL | CONTACT | NEWS LETTER | CONTACT |
Copyright 2005 - 2007 sciencesetnature.org - Tout droit réservé