2 visiteurs en ligne

124294 consultations
d'articles depuis
le 2 mars 2006
Syndiquer ce site (xml)Syndiquer ce site (rss)

Sciences & Nature sur votre téléphone
RUBRIQUES
A LA UNE
NATURE
ENERGIES
CLIMAT
SCIENCES
SANTÉ
POLITIQUE
LES REPORTAGES
MANIFESTATIONS
DES LIVRES
PHOTOS NATURE
FRÉQUENCE TERRE
RECHERCHE


3 mots clefs max
séparés d'un espace

Tous les Articles
Le Plan du Site
Sciences&Nature
L'ASSOCIATION
NEWS LETTER
CONTACT
LE FORUM DE S&N
Sur la Toile
La web-radio nature
Infos environnement, musiques du monde !

Ligue ROC
présidée par
Hubert Reeves

Préservation de la faune sauvage
et
Biodiversité 2007
Site citoyen pour la démocratie participative â l'initiative d'Hubert Reeves

allié pour la planète

Association de protection des espèces menacées

L'Annuaire
des Sites Nature
Tous les sites Nature

Demain la Terre
Demain, la Terre...

Info-Nature

logo lamoooche annuaire rss

Les articles sont libres d'accès mais sont protégés par les lois sur le Copyright.

Vous souhaitez être informé dès la publication de nouveaux articles ?

Inscrivez vous â la NEWS LETTER de Sciences&Nature.

22/02/2007 - Incinération : Marseille â contre-courant de l'Europe...
Cet article a été consulté 1033 fois.
... mais la capitale du sud reste dans la tendance française, qui, avec 42% d'incinération des ordures ménagères, est la plus élevée en Europe oâ la moyenne était de 19% en 2003.
La fermeture imminente de la spectaculaire décharge â ciel ouvert d'Entressen, exigée par Bruxelles, et mise sous les feux de la presse â chaque coup de Mistral, met le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, dans l'obligation d'imposer un incinérateur â Fos-sur-Mer, sauf â porter à« atteinte â la santé publique à», a-t-il déclaré.
Un mode de gestion des déchets qui n'a plus la côte en Europe, oâ les députés européens préconisent la réduction à« de la mise en décharge et de l'incinération, toutes deux sources de pollution à». Le bras de fer opposant la communauté urbaine de Marseille et les opposants au projet semble tourner â l'avantage de la ville qui cherche une solution durable â la gestion des quelques 600.000 tonnes de déchets que les habitants de la communauté urbaine de Marseille produisent chaque année. En effet, le conseil d'Etat, saisi en référé, a débouté les opposants â l'incinération sur deux de leurs requêtes, laissant ainsi aux tribunaux administratifs le soin d'examiner le dossier sur le fond.

Un dossier qui reflète le retard accumulé par de nombreuses agglomérations et l'obligation de recourir â des méthodes peu démocratiques pour trouver des solutions. Il convient en effet de rappeler que la consultation publique des habitants de la zone concernée par l'implantation du futur incinérateur s'est soldée par un refus de la part de 97,8 % d'entre-eux.

Crédit : © Eric VIDAL, IMEP


L'incinération hypothèque le développement du tri sélectif puisque les fours ont besoin de certaines matières comme le papier ou encore le plastique pour fonctionner. Cette technologie, longtemps présentée en France comme propre et efficace, montre aujourd'hui ses limites et ne peut s'inscrire dans les politiques de développement durable qui imposent de recycler les matières premières.
Du tout décharge au tout incinération, nos élus locaux ont franchi le pas aussi vite qu'ils avaient tardé â prendre en compte le problème de la gestion des déchets. La France est ici comme sur de nombreux autres dossiers, l'exception qui confirme la règle européenne.

Source : Yahoo ! Actualités

                O. FRIGOUT

Il y a aucun commentaire pour cet article.

ROMAN S&N
PUBLICITÉ

Votre publicité ici ?

| HAUT | ACCUEIL | CONTACT | NEWS LETTER | CONTACT |
Copyright 2005 - 2007 sciencesetnature.org - Tout droit réservé