2 visiteurs en ligne

124291 consultations
d'articles depuis
le 2 mars 2006
Syndiquer ce site (xml)Syndiquer ce site (rss)

Sciences & Nature sur votre téléphone
RUBRIQUES
A LA UNE
NATURE
ENERGIES
CLIMAT
SCIENCES
SANTÉ
POLITIQUE
LES REPORTAGES
MANIFESTATIONS
DES LIVRES
PHOTOS NATURE
FRÉQUENCE TERRE
RECHERCHE


3 mots clefs max
séparés d'un espace

Tous les Articles
Le Plan du Site
Sciences&Nature
L'ASSOCIATION
NEWS LETTER
CONTACT
LE FORUM DE S&N
Sur la Toile
La web-radio nature
Infos environnement, musiques du monde !

Ligue ROC
présidée par
Hubert Reeves

Préservation de la faune sauvage
et
Biodiversité 2007
Site citoyen pour la démocratie participative â l'initiative d'Hubert Reeves

allié pour la planète

Association de protection des espèces menacées

L'Annuaire
des Sites Nature
Tous les sites Nature

Demain la Terre
Demain, la Terre...

Info-Nature

logo lamoooche annuaire rss

Les articles sont libres d'accès mais sont protégés par les lois sur le Copyright.

Vous souhaitez être informé dès la publication de nouveaux articles ?

Inscrivez vous â la NEWS LETTER de Sciences&Nature.

12/02/2007 - G8 : le consensus autour du réchauffement climatique peine â apparaître.
Cet article a été consulté 711 fois.
Alors que là€™Allemagne est pour une bonne part responsable du semi échec du projet européen REACH là€™hiver dernier (1), qui menaçait la puissante industrie chimique germanique, Angela Merckel a surpris les membres de la conférence sur la sécurité réunis â Munich en plaçant le réchauffement climatique â la première place des menaces pour la planète â long terme.
Traditionnellement axée sur les questions de lutte contre le terroriste, la réunion des leaders mondiaux a donc pris une tournure environnementale â là€™initiative de la chancelière allemande, qui préside actuellement là€™Europe et le G8. à« Une chose est sâ»re. Cette menace touche tout le monde. Personne ne peut y échapper à», a lancé depuis la tribune Angela Merckel, estimant indispensable une réponse urgente â ce problème.
Un discours volontaire en présence du Président russe Vladimir Poutine, de Robert Gates, secrétaire â la Défense du gouvernement Bush et de John McCain, sénateur et probable candidat â là€™investiture républicaine pour là€™élection présidentielle américaine, dont les pays sont toujours, avec la Chine, réticents â participer â là€™effort mondial de lutte contre les émissions de gaz â effet de serre.

Vladimir Poutine était absent du G8 (dont la Russie ne fait pas partie) qui s\'est tenu â Essen, pour traiter des questions énergétiques. Une semaine après l\'appel de Paris, qui a vu 47 pays appuyés la création d\'une Organisation des Nations Unies pour l\'environnement, et le dernier rapport alarmant du GIEC, la présidence allemande pouvait espérer une convergence sur un thème quà€™elle a placé au cÅ“ur de son mandat. Plusieurs projets comme là€™extension du système européen de négoce des émissions de CO2, ou encore là€™harmonisation de la taxation des carburants, qui relève actuellement rien quà€™en Europe, de 5 mécanismes différents, ont été mis sur la table des négociations.
Elles nà€™ont obtenu aucune réponse concrète, le communiqué final du G7 laissant le soin â chaque pays de décider d\'éventuelles actions, à« qui pourraient inclure les impôts et le négoce des émissions à».

Crédit : © Communauté européenne, 2007

Un échec qui, même si cela nà€™a pas été clairement énoncé, est imputable en partie au pays le plus pollueur au monde en terme de CO2 : les Etats-Unis. Mais là€™organisation politique des USA, qui donne aux Etats une capacité dà€™initiative forte, pourrait apporter, â la faveur de la prise de conscience des citoyens américains sur ces questions, une réponse â court terme â là€™absence de ratification du protocole de Kyoto par là€™administration centrale.
En effet, à« la seule chose qui peut faire bouger le curseur c\'est que les Etats-Unis s\'engagent au niveau fédéral à», estime Christian de Perthuis, spécialiste climat â la CDC française, considérant que cette évolution pourrait se faire à« dans les trois prochaines années à». Là€™Allemagne a tout de même obtenu que les énergies renouvelables soient explicitement citées dans le cadre dà€™une diversification des sources dà€™énergies, et non le nucléaire pourtant défendu par les Français.

La prochaine occasion pour la Chancelière Allemande de faire progresser les questions énergétiques et environnementales se présentera lors du sommet des chefs d\'Etats et de gouvernement du G8 qui se déroulera en juin prochain.

Sources : Reuters et AFP

(1) article S&N du 16/11/2005

                O. FRIGOUT

Il y a aucun commentaire pour cet article.

ROMAN S&N
PUBLICITÉ

Votre publicité ici ?

| HAUT | ACCUEIL | CONTACT | NEWS LETTER | CONTACT |
Copyright 2005 - 2007 sciencesetnature.org - Tout droit réservé