13 visiteurs en ligne

289049 consultations
d'articles depuis
le 2 mars 2006
Syndiquer ce site (xml)Syndiquer ce site (rss)

Sciences & Nature sur votre téléphone
RUBRIQUES
A LA UNE
NATURE
ENERGIES
CLIMAT
SCIENCES
SANTÉ
POLITIQUE
LES REPORTAGES
MANIFESTATIONS
DES LIVRES
PHOTOS NATURE
FRÉQUENCE TERRE
RECHERCHE


3 mots clefs max
séparés d'un espace

Tous les Articles
Le Plan du Site
Sciences&Nature
L'ASSOCIATION
NEWS LETTER
CONTACT
LE FORUM DE S&N
Sur la Toile
La web-radio nature
Infos environnement, musiques du monde !

Ligue ROC
présidée par
Hubert Reeves

Préservation de la faune sauvage
et
Biodiversité 2007
Site citoyen pour la démocratie participative â l'initiative d'Hubert Reeves

Association de protection des espèces menacées

L'Annuaire
des Sites Nature
Tous les sites Nature

Demain la Terre
Demain, la Terre...

Info-Nature

logo lamoooche annuaire rss

Les articles sont libres d'accès mais sont protégés par les lois sur le Copyright.

Vous souhaitez être informé dès la publication de nouveaux articles ?

Inscrivez vous â la NEWS LETTER de Sciences&Nature.

26/09/2006 - Un village vacances bio-climatique va ouvrir ses portes en Bretagne.
Cet article a été consulté 1086 fois.
Bâtiments â ossature bois, traitement des eaux usées par les plantes, chauffage et eau chaude produits par une chaufferie bois: cet été s'est ouvert en pleine nature, en centre-Bretagne, un village de vacances de à« nouvelle génération à».

à« Ce village est né de la rencontre entre un organisme â vocation sociale, LVT (Loisirs, Vacances, Tourisme), et la commune de Silfiac qui, depuis dix ans, est particulièrement novatrice en matière de développement durable à», souligne Nathalie Cléret, directrice du domaine de Crénihuel, qui reçoit cet été ses premiers vacanciers dans un terrain de jeu de 34 hectares.
à« Il y a eu conjonction entre les options environnementales de Silfiac et la volonté de LVT de participer â la dynamique économique d'un territoire: le village devait être un outil de développement structurant à», résume Mme Cléret.

A titre d'exemple, le solaire n'a pas été retenu car Crénihuel est situé dans une région très boisée oâ les agriculteurs cherchent â diversifier leurs activités. D'oâ l'option chaufferie bois, qui peut déboucher sur la création d'une filière et offrir une nouvelle source de revenus aux agriculteurs. Ce qui n'empêche pas le recours aux bornes photovoltaïques pour le balisage extérieur.
Le nouveau village, l'un des rares construits en France ces dernières années, compte 120 lits.
Il s'appuie sur un ancien corps de ferme rénové, qui accueille principalement les salles communes et la restauration, ainsi que deux bâtiments neufs et innovants réservés â l'hébergement. Ici, le sol des chambres est recouvert de linoléum, mais du vrai: â base de lin, non de dérivés de pétrole.
Pas de goudron sur le domaine interdit aux voitures, mais des cheminements en sable et chaux pour faciliter l'infiltration de l'eau.



à« Tout ce qui est assainissement se fait par phytoépuration, ce qui nous rend très vigilants sur ce qui entre sur le site à», insiste la directrice du domaine.
L'épuration de à« l'aire naturelle de baignade à» -on ne parle pas de à« piscine à» â Crénihuel- se fait également naturellement dans des bassins de décantation successifs.
L'eau de cette aire paysagée et harmonieuse de 120 m2, qui allie pierres volcaniques et plantes, est évidemment chauffée au bois.
L'ensemble des opérations d'assainissement est réalisé par une société spécialisée qui souhaite développer ce type de traitement, par exemple dans des aires de repos sur les autoroutes ou dans des campings.
à« Ce village, c'est un peu une vitrine, se félicite la jeune femme: beaucoup de collectivités, qui réfléchissent au chauffage bois, viennent nous voir, de même que des particuliers. Ceux-ci peuvent sans problème installer chez eux une aire de baignade similaire alors que nous, en tant qu'équipement collectif, n'avons pas encore l'agrément de la DDASS pour l'ouvrir â nos hôtes à».
Cohérence oblige, pour l'alimentation, à« on s'approvisionne essentiellement auprès de producteurs locaux. Certains produits sont bio. S'ils ne le sont pas, on travaille au minimum avec des produits dont on a la certitude qu'ils sont sains (...) Même les produits d'entretien sont bio à».
à« Nous nous efforçons d'expliquer notre démarche aux vacanciers. Mais ce n'est pas toujours évident, constate Nathalie Cléret. Venus d'horizons très divers, ils sont plus ou moins sensibles â cette question.

                Frédéric BENOT

Il y a aucun commentaire pour cet article.

ROMAN S&N
PUBLICITÉ

Votre publicité ici ?

| HAUT | ACCUEIL | CONTACT | NEWS LETTER | CONTACT |
Copyright 2005 - 2008 sciencesetnature.org - Tout droit réservé